AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
♦️♦️♦️♦️♦️♦️ ♦️

Partagez | .
 

 21 juin, fête au manoir <OUVERT>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Je suis un Grimm.
Masculin
Messages : 490
Date d'arrivé : 30/04/2013
Age : 22
Localisation : Oregon, Portland

Feuille de personnage
Age: 31
Métier: Agent de Police
Relations avec les personnages:
avatar
Je suis un Grimm.
Nick Burkhardt
MessageSujet: 21 juin, fête au manoir <OUVERT>   Dim 16 Juin 2013 - 16:09

    Les rayons du soleil viennent passer leurs doux bras sur mon visage, une lueur suffit à ma réveiller. A travers les épais rideaux, je parviens à distinguer le paysage. Rien de très intéressant. Tout était très calme à vrai dire, il devait être encore tôt. Juliette dormait encore paisiblement à mes côtés et je la regardais sourire aux lèvres et je me dis que dans des moments comme celui-ci, on se dit que l’on a fait les bons choix et que l’on est heureux ainsi. Aujourd’hui, même s’il est que cinq heures et demie du matin, c’est une journée spéciale. Nous sommes en ce jour le 20 juin. Vous savez la veille de la fête de la musique ? Les douces chansons qui viennent dansantes et joyeuses et qui traversent la nuit jusqu’à la levée du jour. Les gens heureux à l’approche de l’été, les étudiants qui passent un moment de bonheur après leurs examens. Ce soir, je ne vais pas traîner les rues avec quelques collègues de boulot comme je vais habituellement chaque année.

      Et pour cause ! Hier en fin d’après-midi, Juliette m’avait fait une scène, elle était très en colère, j’étais sur une enquête et je n’avais pas mis le pied chez moi depuis plus d’une semaine. Elle m’avait dis que je ne pensais qu’au boulot, qu’à mes collègues et que je ne devais pas lui sortir le « Je t’aime » traditionnel, qui, je dois bien l’avouer, fonctionne toujours et se finit généralement sur le canapé ou au lit. Mais ce jour là, c’était différent. Après ce qu’il lui était arrivée, elle était méfiante et essayer de contrôler un maximum de mes sorties. Je devais faire des efforts, c’était indéniable, mais comment ? Je ne sais même plus ce qu’il pourrait lui plaire, je tomberais sans nul doute dans le cadeau traditionnel qui ne nous sort pas des situations comme celle-ci. J’avais donc voulu faire quelques choses d’original. La journée se passait, une des plus ennuyeuses de ma vie. Je n’avais trouvé aucune idée et mes amis ne m’avaient pas donné de brillantes idées, ils partaient dans des délires, enfin bon.

      Le soir j’envoyais un message à Juliette pour lui dire que je ne rentrerais pas ce soir. Je me sentais tellement nul. Et puis finalement, après quelques minutes de réflexions, je partis du poste de police et rentrais chez moi. Sur le chemin du retour, et tant donné qu’il était tard, je mettais la radio, pour ne pas m’endormir au volant et pour écouter quelques chansons country un peu démodées que la station passent en boucle. Je chantais dans la voiture, je n’avais toujours pas d’idée. Puis un petit flash news m’interpella.


« Bonsoir, vous écoutez Fusion FM, il est exactement 20h, retrouvons notre envoyé spécial qui est à l’école de musique. Bonjour Daniel !
- Oui, Vous m’entendez ?
-Oui Daniel !
- Je suis actuellement au conservatoire de la vile de Portland, les jeunes talents sont en train de préparer leurs instrument afin ….. »


En voilà une superbe occasion, je sais que Juliette accorde une attention particulière à cette fête, c’était également un 21 juin que nous nous sommes rencontrés pour la première fois, premier baiser, quel moment merveilleux.

C’était une idée brillante mais comment l’exploiter sans gâcher ce moment d’amour et de complicité que l’on pourrait partager. Pour m’inspirer on ne peut plus, j’observais avec attention les quelques panneaux de publicité qui ornaient la route. De l’alimentation, la toute nouvelle voiture de la gamme Mini, une bouteille de Vodka, et juste avant d’entrer dans la ville de Portland, je vis une publicité pour un organisateur de soirée, privé et public. C’était une opportunité idéale. Je m’arrêtais sur le bas côté et me fit klaxonner pour cela. J’allais organiser une fête en l’honneur de Juliette, en espérant qu’elle apprécierait cette surprise. J’appelais sans plus attendre l’organisateur. J’étais là dans la voiture en train de gratter je ne sais quoi qui pouvait me passer sous la main. On a parlé longuement, j’avais tellement d’idée à présent. Les chiffres tournaient sur l’affichage digital et plus la discussion avançait, plus je me disais que je serais content de voir un large sourire sur les lèvres de ma chère Juliette. Mais pour ce soir, sans voir l’heure tourner, il était déjà tard, et ce n’était pas pour arranger son point de vue sur moi, mon boulot et mes collègues. Je ne voulais bien évidemment rien ne lui dire avant que tous les préparatifs soient finis et qu’elle me fasse de nouveau confiance. Moteur, embrayage, vitesse, me voilà repartit sur la route, je rentrai chez moi, heureux. Le soleil commençait de se coucher lorsque je suis entré chez moi. Je vis que Juliette avait déjà manger. La table était propre, aucune miette et son assiette et ses couverts rangés dans l’égouttoir. J’étais rentré trop tard et elle ne m’avait pas laissé quelques choses à grignoter. Le cœur retourné, je partis dans la chambre, le ventre vide et me glissait sans faire de bruit à ses côtés. Elle serait sans doute de très mauvaise humeur demain matin.

Nous voilà donc de retour au point de départ. Je me réveillais donc ce matin là et je regardais par la fenêtre le jour qui se levait. J’avais beaucoup, mais beaucoup de travail aujourd’hui. Une affaire m’avait empêché de préparer quoique ce soit pour la fête que j’allais organiser. 24H, le temps mettait compter à partir de maintenant. Je vais vous raconter ma journée pour que tout soit prêt en temps et en heure.

20 Juin, 5h30

Le temps est clair, le ciel est bien bleu ce qui annonce une journée toute à fait plaisante avec du soleil, quelques gros cumulus qui évitent les trop fortes chaleurs, j’étais vraiment heureux, le jour me souriait aujourd’hui. Je devais trouver une très forte motivation pour surmonter la journée qui m’attendait. Cette motivation, elle était là, près de moi, elle dormait encore et je l’aimais plus que tout. On avait déjà traversé des épreuves plus insurmontables que celle-ci, je suis sûr que notre couple en ressortira, sein et sauf comme toujours. Je glissais doucement ma jambe hors du lit en essayant de ne pas tendre de trop les couettes, elle est sensible à cela et il ne fallait surtout pas que je la réveille. Deuxième pied, je m’extirpe du lit doucement. Me voilà debout sur le parquet un peu vieillissant de notre maison, donc vous le comprenez, les planches grincent. A force de me réveiller en douce pour aller travailler, je connaissais facilement les planches qui grinçaient plus que d’autres. Je réalisais donc mon parcours habituel pour éviter le moindre bruit. Je franchis la porte et descend l’escalier avec autant de prudence. Ma cuisine, j’ai cru que je n’allais jamais y arriver. Et oui, c’est une véritable épopée le matin ! Je prends mon petit déjeuner dans la plus grande discrétion, un bol de café, quelques tartines et un grand verre de jus d’orange.

20 Juin, 6h30

Me voilà fin prêt à affronter cette journée. J’ai préparé à Juliette un somptueux plateau pour qu’elle prenne son petit déj’, je l’ai posé sur la table de chevet avec un petit mot doux signé de ma main. Je prenais les clefs de la voiture, mon téléphone qui venait de finir de charger, ma veste. Je sors de la maison et la referme à double tour, on est jamais trop prudent. Bien, commençons les affaires sérieuses. Je regardais la liste que je mettais fait la veille, il y avait tellement de choses, je me devais de les réaliser toutes avant que ce ne soit le lendemain. Je m’asseyais dans la voiture et prenais la route, direction l’agence d’événementiels.

20 juin, 7h30

La joie des nouvelles technologies que l’on appelle communément GPS. J’avais pris un long détour alors que c’était à deux quartiers de chez moi, mais monsieur le GPS en avait décidé autrement. J’étais tombé dans les bouchons, les gens qui partent au travail et un accident qui bloquait les quatre voix de la rocade. Enfin, me voilà à l’agence. C’est un très beau bâtiment à l’architecture contemporaine. Je pousse la grande porte vitrée et me retrouve dans le hall. Un ciel-ouvert emmène beaucoup de lumière dans la pièce et souligne les grands volumes de la pièce. Une magnifique composition florale était pendue au dessus de ma tête, en face de moi l’accueil. Une jeune femme blonde aux cheveux joliment attachés en un haut chignon, m’interpelle. Elle me souhaite tout d’abord la bienvenue et me conduit dans un bureau au bout d’un petit couloir très coloré. Elle frappe puis me fait entrer. Je m’assois donc dans ce somptueux bureau décoré de meubles en bois brossé et brillants. Derrière le bureau, un homme d’une quarantaine d’années, cheveux grisonnants et début de calvitie est assis. Il me salue bien aimablement et pose de nombreux prospectus devant moi. Chacun présentait un type de soirée bien précis. Ils étaient tous très bien fait. Ils y avaient beaucoup de thèmes qui était abordés, soirée noir et blanc, gothique, armée, XIXème siècle,  … Un des prospectus m’avait tapé dans l’œil parmi tous. Couleurs pastelles, lettrines et motifs celtiques composaient la couverture. Je le pris et le lisais un peu plus en détails. Il décrivait un bal masqué, comme à l’époque de la royauté. J’aimais bien cette idée. J’avais également repéré celui qui parle du XIXème siècle. Je mettais les autres de côtés et demander au patron de la boîte de ma faire une soirée spéciale : Un bal masqué à l’époque XIXème. S’engagea alors une très longue discussion, nous nous mettions d’accord sur le buffet, la décoration, le lieu, l’heure, les tarifs, les agences. C’était limite un mariage que j’étais en train d’organiser. Je pensais indéniablement à toutes les petites créatures que j’avais croisées notamment les Reinigen qui seraient ravis de m’aider.

20 juin, 11H30

4 heures que je suis ici, je n’avais vraiment pas vu le temps passé ! C’était une telle organisation. On s’était mis d’accord sur beaucoup de choses. Si je récapitule tout ce que nous avons convenu : Bal masqué avec costumes d’époque, grand buffet, animations : danse, karaoké, concours, liste d’invités complète, manoir de Portland, la journée du 21 juin. J’ai vraiment hâte d’y être, ça sera vraiment quelques choses de formidable. L’heure tournait et malgré que j’aie pausé une journée de congés payés sans que Juliette le sache, j’ai l’habitude d’être à l’heure à la pause méridienne. Je m’excuse auprès du patron et repart sur la route. Il m’a dit qu’il s’occuper de tous, je n’avais plus qu’à annoncer la surprise à Juliette, j’espère qu’elle sera ravie de l’apprendre et qu’elle ne posera pas trop de questions sur le financement, disons que sur ce point, j’ai encore quelques manques à combler.

20 juin, 12h05

J’arrive tout juste à la bonne heure. Juliette se trouve dans la cuisine, elle a préparé le repas. Je sens cette petite tension ambiante et je me dis qu’elle ne pas encore pardonner. Je passe par la salle de bain, je me lave les mains et cherche le petit carton d’invitation standard qu’il m’avait donné à l’agence. Je retourne à la cuisine. Juliette se trouve face à moi avec une expression impassible. J’étais en train de réfléchir à ce que j’avais pu faire de travers, je ne voyais pas. Elle finit par me dire qu’elle avait téléphoné au poste et que je n’y étais pas et pour compléter le tableau, elle venait regarder mon portable et j’avais reçu un message d’une certaine Natacha qui disait bien évidemment, tout est prêt pour la soirée, je vous attends avec impatience. Le grand quiproquo dans lequel j’étais me met dans cette situation où on se trouve très mal à l’aise, tellement mal. Je n’allais pas lui sortir le traditionnel « Je vais tout t’expliquer ». Je m’avançais simplement sans dire un mot. Je l’embrassais et lui glissais le carton d’invitation dans sa main. Je lui disais un simple « Je t’aime » avant d’aller à ma place et m’asseoir. Je la regardais avec mon air amoureux et ma petite expression de chien battu. Elle pouvait lire sans trop de mal le désolé sur mon visage. Après avoir relue chaque lettre du papier rosé, elle leva les yeux vers moi. Je fis un petit sourire. Elle ria aux éclats et vient m’enlacer avec ses bras et me couvre de baisers. Je retrouvais le bonheur et rigolais également. J’étais tellement content qu’elle le prenne ainsi. Après cela, elle me harcela de questions et me demander qui était cette Natacha. Je lui dis la vérité rien que la vérité et ne lui révéler que peu de choses sur la soirée pour garder la surprise intacte.

20 juin, 14h20


Le repas est fini, je finis de faire la vaisselle, et oui j’ai un petit côté d’homme parfait, de perles rares. Juliette débordait de joie et était pendue au téléphone depuis la fin du repas, j’avais eu le malheur de lui dire qu’elle pouvait inviter qui lui plaisait et que l’on irait faire une sortie spéciale shopping pour nous trouver de jolies costumes. Je crois que demain , la moitié de la ville serait présente. Elle faisait des allers-retours dans la pièce en rigolant et en faisant des grands gestes. Je vous jure c’est de grands moments quand je la vois parler au téléphone, tortillant ses cheveux autour de ses doigts, plus efficace qu’une permanente en un quart d’heure de communication. J’appelais de mon côté quelques collègues. Pendant ce temps, j’avais pris contact avec la maire de Portland qui est une de mes amis, elle m’avait donné confirmation : la ville de Portland payerai tous les frais de la soirée à condition que ce soit une fête publique au moins en fin de soirée, je lui donnais mon accord en retour. Après avoir fait le tour de mon répertoire, je lui fis signe d’écourter la discussion il fallait que l’on se rende au magasin avant qu’il ne ferme. Je prends ma veste, prépare ses affaires et l’attend dans la voiture. Elle vient de raccrocher le téléphone, elle monte dans la voiture, nous voilà partis.

20 juin, 20h30

Je ne savais même pas qu’il y avait autant de magasins spécialisés dans les costumes dans les alentours de Portland. Juliette est très difficile, tous les costumes de cette époque ne lui plaisaient pas et ceux qu’elle trouvait jolis n’était pas de la bonne époque. Après une dizaine de boutiques, elle finit par prendre une robe, typique de l’époque victorienne avec de très belles broderies sur le buste et une couleur qui tend vers le doré. Elle avait pris le chapeau qui était assorti et un large éventail avec lequel elle s’amusait. Quant à moi, j’avais choisi une redingote blanche richement décorée, ça me changeait radicalement. Nous avons passé un bon moment à rigoler dans ces costumes, quelle idée j’avais eu là. On avait même fait les magasins de chaussures afin de trouver, selon elle, la paire de chaussure qui forment avec les costumes une belle harmonie. Elle avait bien sûr choisi pour moi une paire de bottes noires. J’avais tout de même refusé de porter le chapeau haut de forme qu’elle voulait me mettre sur la tête.

Dîner, délires avec nos costumes, une nuit torride en perspective, je crois que s’engueuler pour se retrouver encore mieux et des fois nécessaire dans un couple, j’étais tellement heureux ! Voilà, vous connaissez à présent ma journée du 20 juin dans les moindres détails même si je ne vous raconte pas en détails la nuit que j’ai passé, c’était tellement … enfin bon cela ne vous intéresse pas de toutes manières. 

Nous sommes aujourd’hui le 21 juin. Il est encore très tôt et je me remets à peine de la nuit que je viens de passer, Juliette était incroyable. Il fallait que l’on se rende au manoir avant que les festivités commencent. Il était exactement 4h30. On se préparait tous les deux, on enfilait nos costumes, c’était un petit défi que nous nous étions lancé entre nous, garder le costume toute journée dans toutes circonstances. Juliette devait passer chez le coiffeur, elle avait tenu à faire un chignon traditionnel en lien avec l’époque. Je la déposais donc et partait au manoir. Je garais la voiture dans la cour en terre battue. Le manoir n’était pas décoré à l’extérieur. Bon.

Je rentrais à l’intérieur. C’était un véritable conte de fée qui s’offrait à mes yeux. Les massives portes de bois étaient ornées de grands rubans rouges. Je passais le seuil. Les deux grands escaliers qui permettaient de se rendre à l’étage portés de grands ensembles floraux qui donnaient beaucoup de couleurs à la pièce. Des petits spots accrochaient le long de la rampe formaient une petite lignée de lumières qui étaient tout à fait magnifique. Le comptoir se trouvait au milieu de la pièce. Un serveur qui portait un bel ensemble d’époque me souriait et me proposa de découvrir les lieux. Il m’explique qu’il s’occuperait de récupérer les grands manteaux ou autres accessoires qui embarrasseraient les invités. Il y avait donc de grands porte-manteaux disposés derrière lui, comme ceux des grands hôtels. Il y avait également, posé sur le comptoir, la liste de tous les invités, je me rendis compte que Juliette connaissait vraiment beaucoup de monde, c’est incroyable. Nous nous rendons dans la salle à gauche de l’escalier principal. C’est dans cette pièce qu’était disposé le buffet. Cette salle était immense. Les tables garnies de petits fours et de mets de toutes sortes, des fruits, des petites confiseries étaient disposés le long des murs de la salle. Au centre, une estrade noire avait été installée pour les musiciens de la soirée. De part et d’autres des fenêtres, des petits guéridons qui portaient une lampe de chevet, apportaient une  source lumineuse ainsi que le lustre de cristal au dessus des instruments. J’adorais toutes les décorations, les tableaux d’époque qui avaient été mis sur les murs. C’était vraiment réussi. Nous passons alors dans de grandes portes en bois, elles menaient dans une autre salle toute aussi grande. C’était la salle où nous allions manger. Une multitude de tables rondes étaient placés ici avec une dizaine de personnes sur chacune ? Les nappes étaient de couleurs blanches et pourpres. Les assiettes étaient décorées de dorures très réussies et les couverts étaient aussi en harmonie avec l’ambiance de la soirée. La salle adjacente menait dans les cuisines par une porte assez étroite. La couleur de l’aluminium prédominait dans la pièce, de grands frigidaires et de grandes plaques de cuissons étaient prêts à recevoir des plats les uns plus grands que les autres. Nous repassions par le hall d’entrée et nous rendions dans la dernière pièce, à la droite de l’escalier principal. Des canapés, une table basse et une seconde estrade, c’était la pièce où se dérouleraient les animations.

Tout était comme je l’espérais, la décoration était vraiment très réussie. Je retournais dans la salle de repas. Les deux couleurs de nappes, les verres sérigraphiés et taillés avec une telle finesse. J’adorais cet univers là, les grandes réceptions avec petits chariots repas, serveurs et musique classique pendant le repas. Cette pièce était tellement étrange, tout était à la fois si immobile, si froid et tellement parfait, tout dans un alignement régulier, les serviettes pliés en fleurs de lys sans pourtant qu’aucune ne soient froissées, je trouvais cela remarquable. Je n’osais rien touché, ni m’asseoir, je voulais que les invités découvrent, comme moi, et avec une immense stupeur, la beauté de la perfection, perfection de l’art de la table, car oui, je l’affirme, c’est un art. Dans la salle où était disposé le buffet, je contemplais avec une admiration enfantine toutes les petites choses qui étaient préparées. J’avais mis les mains dans les poches de mon jean pour ne pas me laisser tenter. Le réceptionniste me demanda de le suivre pour que je découvre avec lui la suite qu’ils avaient préparée pour Juliette et moi. Ce n’était pas compris dans l’offre mais il me dit que c’était un cadeau de l’agence. J’étais vraiment surpris. Je montais avec lui les grands escaliers recouverts d’une moquette bordeaux, d’une propreté incroyable. Il ouvrit les deux portes en bois à l’aide la poignée. Face à moi, un grand lit avec de légers rideaux de soie qui descendaient avec harmonie de chaque côté du lit. Les fenêtres étant ouvertes, un léger courant d’air se glissait dans le lit en faisant onduler la soie. C’était un spectacle incroyable qui s’offrait à mes yeux. J’étais en train de me poser des questions, est-ce que ce ne serait pas une bonne occasion pour faire ma demande à Juliette ? J’hésitais encore lorsque j’écoutais quelqu’un criait mon nom. Je descendais avec le réceptionniste. Peut-être est-ce que c’était le premier invité qui venait. Les invitations avaient été distribuées très tôt le matin, mais il me semblait avoir précisé que les réjouissances ne commenceraient que vers 10h, pour la partie privée et 20h pour la fête publique.
De retour à la réception, une personne se tenait debout, admirative comme moi quand je suis entré dans le manoir pour la première fois.

- Bonjour, Bienvenue dans le manoir de Portland. Je suis Nick Burckhardt, c’est moi qui organise la soirée. Est-ce que je peux vous donner un renseignement ?
 


Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Féminin
Messages : 232
Date d'arrivé : 28/04/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Métier: Médecin
Relations avec les personnages:
avatar
Je suis un Grimm.
Lisa Grimm
MessageSujet: Re: 21 juin, fête au manoir <OUVERT>   Dim 16 Juin 2013 - 19:02



Depuis ce matin ce que Jack pouvait être casse pied ! Nick et sa femme avait organisé une soirée .L'époque victorienne , une grande époque , des plus belles.Du moins selon elle et pas selon Jack.Qui comme un enfant faisait un speech pour ne pas y aller.Forcément dès que quelque chose avait avoir avec Nick il devenait vert.Façon de parler évidemment ,tout le monde sait qu'un vampire n'a pas une palette de couleur et ne change jamais de couleur , aucune nuance si ce n'est ce blanc pâle et très monotone.Du coup , elle avait du le forcer , quesqu'il pouvait être barbare de Jack .Mais il fut l'effort , l'effort de l'accompagner.C'est vrai que ces derniers temps ils étaient en crise et ils avaient trouvés l'accord parfait , cette soirée.Si Jack acceptait de venir ce soir , Lisa fera un effort pour lui, pour eux.Un petit peu de chantage n'a jamais fait de mal à personne.

Le choix du costume fut toute une aventure surtout pour Lisa qui ne trouvait rien à sa guise.Elle ne savait pas , quesqu'il était vraiment en vogue à cette époque.En fin de compte on le sait sans le savoir , on ne la pas vécu , donc comment savoir exactement ? Fort heureusement Jack était là , il avait vécu ce temps , cette belle époque.Lui posant un milliard de question sur cette époque ça semblait vraiment fantastique.Il l'aidait aussi beaucoup dans ses choix , que choisir ? Tel était la question , si lui savait déjà quoi mettre elle nageait dans le néant le plus total.Tellement contente d'aller à cette soirée que Lisa en devenait presque heureuse , allant même jusqu'à partager quelques petits moments de complicités.Comme quoi cette soirée n'allait pas être si lugubre que ce que Lisa aurait pensé.Pour le moment , c'était bien parti.

Le soir arrivé , ayant sa tenue , une merveilleuse robe , dans le blanc-rose pale assortit de quelques petites dorures . Rien à dire , cette robe lui allait comme un gant.Mais le mieux , c'était Jack , très snob , on voyait tout de suite qu'il ne venait pas de n'importe où.Ses bonnes manières ressortait de plus belles.Très snob avec un petit accent , un haut de forme , une canne pour se sentir d'avantage dans l'époque.Après tout avec ses 428 ans il serait bien l'heure qu'il porte une canne non ?

Arrivant toute pimpante à la fête , Jack garait la voiture quant à Lisa elle ne se fit pas attendre , rentrant dans le manoir.Tout ici piquait les yeux tellement c'était beau et si bien assortit avec l'époque , la soirée allait être des plus ravageuse ! Souriante en entendant la voix de Nick , se retournant .


Alors comme ça on ne reconnait même pas sa propre cousine ?

Lorsqu'il remarqua qu'il avait affaire à elle , Lisa observait un sourire se dessiner sur ses lèvres.Le prenant dans ses bras comme pour le saluer mais il l'a stoppa , il lui baisa la main.Oui , décidément Lisa se faisait très bien à cette époque.Là Jack entra dans la pièce , elle fut comme éblouie par tant de lumière , de magie , quesqu'il était beau , elle n'avait d'yeux que pour lui.A peine Jack rentré qu'une multitude de personne arrivait déjà , déjà ?


Revenir en haut Aller en bas
http://blutbad.lebonforum.com/
Je suis un Grimm.
Masculin
Messages : 490
Date d'arrivé : 30/04/2013
Age : 22
Localisation : Oregon, Portland

Feuille de personnage
Age: 31
Métier: Agent de Police
Relations avec les personnages:
avatar
Je suis un Grimm.
Nick Burkhardt
MessageSujet: Re: 21 juin, fête au manoir <OUVERT>   Mar 18 Juin 2013 - 13:51

La femme qui attendait à la réception, c'était Lisa, Lisa Grimm, ma cousine. J'étais content de la voir ici. Elle était ravissante. Son costume s'accordait très bien à la soirée. Elle était en compagnie de Jack, au teint pâle, vêtu d'une simple redingote d'époque, qui faisait, je dois bien l'avouez, plus authentique que la mienne ne pouvez l'être. J'embrassais ma cousine et la saluait à la mode de l'époque. Je saluais Jack également. Alors que je vis d'autres personnes arrivaient, je reposais mon regard sur Jack près de ma cousine, c'était un vampire. Ma cousine, était amoureuse d'un vampire ! . J'étais contente de la retrouver après tant de temps.

- Alors comme ça on ne reconnaît pas sa propre cousine ?
- Hey, comment vas-tu ? Ça fait une éternité. Tu sais que tu es ravissante ma petite cousine, quelle élégance ! Je vois que tu es venue accompagnée , Salut Jack, votre costume vous va comme un gant. 



Je me sentais un peu gêné et je tournais des gros yeux à Lisa. C'était pas tous les jours que l'on se voyait, et bien heureusement  Je n'avais rien contre les Weisen, enfin du moins cela dépendait des Weisen, je m'étais familiarisé avec beaucoup d'eux mais le peu de choses que j'avais pu lire sur les vampires ce n'était pas des histoires à l'eau de rose comme certains films nous le font bien croire. Je lui tendais la main. Cette scène me fit penser à une passage que j'avais pu lire dans le livre de ma tante. Un de mes ancêtres avait déjà rencontré un vampire, il disait qu'un seul contact avec eux pouvez-vous pétrifier. Je me doutais que c'était pour donner un peu plus de frissons quand ils écrivaient ces histoires. Je n'avais pourtant aucune crainte à cela, il me faisait un drôle d'impressions mais je ne le détestais pas pour autant, il fallait que je mis fasse de toutes manières, si leur couple va bien, je serais sans doute amené à le croiser de nombreuses fois encore. Ma cousine a bon goût en matière de petit copain, elle avait choisi, un homme, immortel, enfin passons, d'ailleurs, je me demandais bien quel âge pouvait avoir ce vampire ! Peut-être que le costume est authentique par qu'il vient tout droit de cette époque. Ma cousine sortait donc avec un vieux, je fis un léger sourire lorsque cette idée me vient à l'esprit. Elle était en train de vivre Twilight en version 4D ! Bon je crois que je pars un peu. C'était peut-être un vampire végétalien qui sait. J'arrêtais de me faire des films sur lui et j'attendais qu'elle me le présente.


Je vis au loin plein de monde arrivé, Casey et un homme, un Weisen, mais il faut croire que c'est à la mode les couples Grimm/Weisen. Il me semblait pourtant que je n'avais dit que 20H, pour la soirée privée. Les personnes arrivaient les unes après les autres, il semble qu'elles en aient décidées autrement ma foi, ce sera une fête public. 


// Pour les autres//


Après avoir fait connaissance avec Jack et avoir parler avec Lisa, j'accueillais les nouveaux arrivants et les faisaient entrés dans la salle. Il y aura de l'ambiance toute la journée. Juliette était enfin arrivée, elle était incroyablement belle, elle rayonnait parmi la foule de personnes qui attendait et discutait devant le grand manoir de Portland. Je lui faisais signe de nous rejoindre. Je lui présentais ma cousine et Jack. 


Revenir en haut Aller en bas
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 100
Date d'arrivé : 05/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage
Age: 29 ans
Métier: Avocat
Relations avec les personnages:
avatar
Je suis une créature neutre.
Alex Powell
MessageSujet: Re: 21 juin, fête au manoir <OUVERT>   Sam 22 Juin 2013 - 0:15

PV : OPEN
« Nous sommes des créatures tellement mobiles que les sentiments que nous feignons, nous finissons par les éprouver.»





Curieusement sournois Alex était là , à la moindre attente d'un signe , d'une preuve qu'il y en avait d'autres .D'autres Grimm , d'autres tueurs de Wesen , comme si une n'était pas de trop ! A cette allure il allait devenir fou ,pourquoi ces monstres existaient-ils ? Oui , tout à fait , pour lui c'était les Grimm les montres.Ces infâmes créatures , ces contes que l'on raconte aux petits wesen pour les effrayer . Ainsi va la vie , ils existaient et Alex ne devrait pas les chercher.Mais sa curiosité et son envie de savoir l'embêtait énormément , jusqu'à s'immiscer dans ses plus intimes pensées.Il ne pensait que plus que Grimm à présent.Les Grimm n'étaient pas aussi agressifs qu'on le disait du moins pour cette jeune femme qui était totalement perdue sur ses origines et tout aussi apeurée.Content de lui avoir apprit une chose mais à présent il en voulait plus , il voulait savoir. Ce soir il y avait une soirée alors pourquoi ne pas en profiter pour en apprendre plus sur toutes ces histoires et savoir s'il en existait d'autre ici.

Sur le chemin de son cabinet , il tomba sur Casey . Tiens , voilà mademoiselle fuite. Dis la femme qui partait à chaque fois qu'on lui disait quelque chose. Ce comportement l'embêtait beaucoup , il n'avait pas pu lui poser des questions. Savoir pourquoi elle ne savait pas , essayer simplement de la comprendre , c'est tout ce qu'il souhaitait la comprendre.Mais avant ça il s'était fixé une mission , découvrir d'autre Grimm.Profitant de ce moment pour inviter la jeune Dov avec lui , à cette soirée déguisé , pourquoi pas après tout . Contre toute attente sa réponse fut positive.Au premier abord il n'aurait pas pensé qu'elle accepte , après tout , il avait été son avocat.Son avocat qui l'avait sauvé certes mais son avocat et c'était vu une seule et unique fois en dehors du travail.

Une fois arrivée à la soirée et avoir découvert la femme qui l'accompagnait il l'invita a danser , elle était vraiment agréable à regarder.Sa robe était à sa hauteur , tout simplement radieuse.Alors forcément lorsqu'il vu des personnes danser , il avait cette idée en tête de lui demander à lui accorder cette danse.Puisqu'ils étaient là , autant en profiter.Derrière , cette ignorance de la danse il savait très bien qu'elle cachai quelque chose .Elle ne voulait peut-être tout simplement pas danser .Très bien.Non ,pas très bien , lui voulait danser . Se stoppant lorsqu'elle se refusa à lui en l'observant longuement avec un sourire aux lèvres.Il savait qu'il arriverait à la faire danser.

Regardant autour de lui , ces gens qui dansaient .Alex ne savait pas du tout danser ce genre de danse .Il se contentait de bien observer la façon dont les autres dansait pour faire pareil.Petit à petit après avoir glissé sa main dans le dos de Casey , lentement , il prit sa main en douceur histoire de ne pas l'embêter plus que ce qu'il le faisait déjà.Étrangement et contrairement à sa grande habitude il n'était pas hésitant.Cela faisait un bon moment qu'il n'avait pas dansé avec une femme , ça lui faisait quelque chose .Il serait mensonge de dire que de danser avec une femme ne lui rappelait pas ses tristes jours où il pensait à sa fiancée.Mais là , envolé les idées noires , il se contentait de danser et même mieux , il appréciait vraiment.





Dernière édition par Casey Dov le Sam 22 Juin 2013 - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://blutbad.lebonforum.com/
Je suis un Grimm.
Féminin
Messages : 232
Date d'arrivé : 28/04/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Métier: Médecin
Relations avec les personnages:
avatar
Je suis un Grimm.
Lisa Grimm
MessageSujet: Re: 21 juin, fête au manoir <OUVERT>   Sam 22 Juin 2013 - 19:40

C'est impressionnant de voir quel pouvoir avait Jack sur elle .Dès qu'elle le voyait ,elle était une autre , un peu comme si elle n'était plus tout à fait la même.Il était le centre de son attention , tout allait vers lui , son regard se figeait lorsqu'elle voyait cette beauté à l'état sauvage. Souriante , se sentant un peu bête de sourire ainsi face à son mari.C'était comme au premier jour , l'espace d'un instant elle avait totalement oublié.Attendant qu'il s'avance vers elle.Mais qu'avait dit Nick , elle avait oublié , essayant tant bien que mal de se souvenir de ses paroles .Ce n'est que lorsqu'elle détacha quelques instant le regard de Jack qu'elle se souvenu de ce que venait de dire Nick.

Merci Nick , tu es tout aussi beau , cette époque te va bien !

Accompagnant ses paroles d'un grand sourire.En effet , ça faisait vraiment un petit moment qu'elle ne l'avait plus vu .Cette soirée était un peu comme une deuxième chance pour elle et Jack.Ça faisait un moment que ça n'allait pas et là , voilà , en un coup de baguette magique il se passait un "on ne sait quoi".Quelque chose s'hypnotisant , elle avait l'impression que tout le monde le regardait lui.Comme si son mari était le centre du monde.Elle le voulait pour elle et elle seule , elle n'aimait pas qu'on le regarde.Elle avait tendance à être jalouse alors inutile de dire qu'elle l'obligeait presque pour le coup à rester à son pied.A ce moment il y eut de la musique , regardant ces gens autour , soupirant , elle ne savait pas danser cette danse.Hésitante à la demande de Jack , il voulait danser.Forcément pour lui c'était facile , faisant la tête lui dansera bien et elle se ridiculisera .

Jack non , je ne veux pas.Tu danse mieux , et moi je ne sais pas mettre un pied devant l'autre.


Revenir en haut Aller en bas
http://blutbad.lebonforum.com/
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 100
Date d'arrivé : 05/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage
Age: 29 ans
Métier: Avocat
Relations avec les personnages:
avatar
Je suis une créature neutre.
Alex Powell
MessageSujet: Re: 21 juin, fête au manoir <OUVERT>   Lun 24 Juin 2013 - 21:34

PV : OPEN
« Nous sommes des créatures tellement mobiles que les sentiments que nous feignons, nous finissons par les éprouver.»





Cet homme ,ce Jack , s'était mis pile au milieu juste pour le faire tomver.Il en était sûr , le regardant de travers jusqu'à ce que tout cela s'échauffe.Automatiquement et sans le vouloir il se mettait en mode défense.Il était face à un vampire tout de même.Il ne donnait pas chère de sa peau . Fort heureusement il y avait trop de monde pour qu'il attaque .Puis ils étaient amis , alors pourquoi Alex se sentait aussi vite irrité et croyait pertinement que Jack l'avait fait exprès ? Il avait peut-être fait exprès ! Non pas de peut-être , il en était sûr et ne comptait pas changer d'avis.Cette soirée était agréable mais cela n'était pas seulement dû au coup foireux que Jack lui avait fait avec son pied.Casey l'irritait un peu , c'était sa façon d'être , être enquiquinante devait faire partie d'elle.Ce qui l'embêtait le plus était que cette emmerdeuse ne le laissait pas si indifferent que ça.C'est là que la grande héroine de l'histoire fit son apparition , la grande héroine n'était autre que Casey.Comme quoi c'est lorsqu'on s'attend le moins à quelque chose qu'elle arrive.

Observant la main de Casey dans la sienne , décidément , elle savait comment le faire taire.Spectateur de cette scène , se demandant ce qu'il se passait.Mais que se passait-il au fait ? Elle aurait pu tout simplement leur dire stop .Au lieu de ça elle l'avait trainer plus loin en le tirant par la main pour danser.Elle , danser ? Sérieusement était-ce une blague ? Plissant les yeux , la regardant avec un regard interrogateur presque terrorisé par tant de surprise.Il en devenait presque angoissé , une femme qui prenait les devants ce n'était jamais bon.Esseyant de se fondre dans la masse ,faire comme tout le monde mais rien à y faire , il stressait.En un si court instant cette danser semblait presque une si grande empleur.Il fallait se regarder droit dans les yeux.Se regarder voulait dire communication , c'est là que cela commençait à se corsé.Plongeant son regard dans le sien , chocolat aux éclats de noisette , un vrai régale onctueux ce mélange délicat qui se trouvait dans ses yeux.Il n'y avait plus aucun échappatoire , il devait danser comme il se doit , difficile lorsqu'on ne connait pas la danse et sans pouvoir se servir de ses yeux.Se laissant guider par le flux et cela venait naturellement.


Revenir en haut Aller en bas
http://blutbad.lebonforum.com/
Je suis un Grimm.
Masculin
Messages : 490
Date d'arrivé : 30/04/2013
Age : 22
Localisation : Oregon, Portland

Feuille de personnage
Age: 31
Métier: Agent de Police
Relations avec les personnages:
avatar
Je suis un Grimm.
Nick Burkhardt
MessageSujet: Re: 21 juin, fête au manoir <OUVERT>   Mar 25 Juin 2013 - 11:43

Beaucoup de monde était déjà présent. Je passais, pour le moment, une superbe soirée avec Juliette, elle était ravissante et passait la plupart du temps avec les invités qu'avec moi, mais je ne pouvais pas lui en vouloir, cela faisait quelques temps qu'elle n'avait pas vu certaines personnes parmi les invités. Moi aussi, je m'occupais de part et d'autre de la salle et m'assurait que tout le monde passait un excellente soirée. J'étais légèrement inquiet, la piste de danse réunissait aussi bien des Wesen que des Grimm et je n'avais pas envie que ça tourne en un buffet humain. Les personnes que j'avais invité était là pour s'amuser. La soirée se déroulait pour le mieux, les couples dansaient. Je souriais en voyant ma chère cousine et Jack s'embrassaient longuement, ils allaient bien ensemble même si j'avais quelques appréhensions à l'égard du petit copain au sang froid de Lisa. Je ne m'amusais pas spécialement, ils y avaient vraiment beaucoup de monde susceptibles de devenir potentiellement dangereux à tout moment. J'essayais de garder un regard constant sur cette foule festive. 


Un incident retint mon attention. L'avocat de Casey, enfin il me semble que c'était lui, avait un regard fixe et déterminé qui s'adressait à Jack. Je n'avais pas vu précisément ce qui c'était passé, je me comptais juste de passer un petit message à Jack étant donné que je le connaissais mieux à présent. Lisa me regardait d'un oeil et sans doute se demandait ce que j'avais pu lui dire dans la plus grande confidence. Puis, je vis mademoiselle Dov emmenait Alex dansait, qu'elle bonne action avait-elle fait là ! Le calme était de retour dans la salle. J'essayais de rester serein mais à chaque fois que je me retournais, je voyais le vrai visage des Wesen m'apparaître et c'était vraiment flippant d'en être entourer d'autant, surtout de c'est spécimen là, un vampire, un lycan, un balam. Nick garde ton calme, la soirée va bien se passer.


J'avais l'ambition de faire connaissance voire apprécier Jack, enfin on en est pas encore là. Je pris de flûte de champagne et approchait de ma cousine. On avait tant de choses à se raconter depuis le temps ! 


- Lisa, je posais une main sur son épaule, tiens c'est pour toi. Je me tournais vers Jack, lui tendait une flûte. Comment se passe la soirée ? 


Revenir en haut Aller en bas
Je suis un hybride.
Masculin
Messages : 495
Date d'arrivé : 21/06/2013
Age : 22
Localisation : Portland

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Métier: Psychologue
Relations avec les personnages:
avatar
Je suis un hybride.
Taylor Stewarts
MessageSujet: Re: 21 juin, fête au manoir <OUVERT>   Mar 25 Juin 2013 - 13:20

Je me demandais bien ce que je venais faire ici, j’étais un grand rêveur et je crois que j’espérais un peu trop d’un simple regard avec Julia. Je regardais la foule s’amusait, j’étais alors toujours seul. Je ne connaissais que deux personnes dans cette ville, Casey et Robert. Je n’avais pas trop de relations, il faut dire que je n’étais pas sorti beaucoup, je m’étais occupé en priorité de finir mon appartement afin de recevoir au plus tôt mes premiers clients. Je restais donc sagement assis dans les canapés disposés dans un coin de la salle. Le buffet à portée de main, un serveur qui venait me ravitailler en champagne. Je m’ennuyais un peu, je ne sais pas si j’allais rester. Depuis que j’avais découvert ma véritable nature, j’avais peur de sortir en public. Dans cette salle, d’innombrables Grimm dansaient, je restais toujours calme par nature, je n’avais donc rien à craindre d’eux. La nuit tombait doucement sur le manoir et j’attendais, je sais c’était un peu stupide, mais comme un proverbe l’affirme très bien, l’espoir fait vivre. Je vis une altercation entre deux invités, mais très vite un homme, un policier d’après les quelques gestes typiques qu’il me fait voir. La grande harmonie de la soirée était de retour. J’observais les couples et danseurs de ma position. C’était un bon entrainement pour faire du profilage mais je 
ne crois pas que ce soit le meilleur moment pour cela.


Une femme blonde me regardait, l’heure avait tourné et tous les invités portaient des masques. Je mettais alors le mien de couleur argenté comme mon costume et reprenais mon observation. La jeune femme me regardait encore, qu’avait-elle donc, je ne sais pas … Je détournais le regard et savourais un petit morceau de gâteau. 
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Féminin
Messages : 50
Date d'arrivé : 14/06/2013
Age : 29
Localisation : Partout

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Métier: Fleuriste
Relations avec les personnages:
avatar
Je suis un Grimm.
Julia Newman
MessageSujet: Re: 21 juin, fête au manoir <OUVERT>   Mar 25 Juin 2013 - 20:16



«21 juin, fête au manoir »
feat.Membres


Aujourd'hui, c'était une soirée spéciale, car j'étais convier à me rendre au manoir Grimm, c'était la fête ce soir au manoir et je comptais bien m'y rendre et faire la fête. Je commence donc à me préparer en m'étant l'une de mes plus belles robes puis une fois prête, je pars de mon appartement et me rend au manoir. Je marchais tranquillement et je fessais attention de ne pas salir ma robe, car elle me plaisait trop et je n'avais pas envie de la laver après.

Je savais que Taylor, m'attendait la-bas et si je m'étais fait belle ce n'était que pour lui. Je commence à arriver, puis une fois arrivé je regarde les invités qui étaient là et leur souris, le manoir était sublime et les invités étaient tous élégants. Je rapproche de Taylor et lui dit.

-Je suis là ,pardonne moi tu retards.Je lui souris et je regarde Alex.Alex,tu es aussi là,tu vas bien ?


Je prends la main de Taylor et je me rend au buffet pour me servir un verre et prendre quelques apéritifs.Je regarde mon chéri qui était à coté de moi et je tourne la tête pour voir les invités qui avaient,j’espérais que les créatures ne viennent pas tous là du moins les méchantes créatures,car je n'étais pas dans la bonne tenu pour me battre.Je regarde Nick et lisa et je leur souris.

-Nick,lisa,cette soirée et superbe je trouve,pas vous ?




créée par Matrona



Revenir en haut Aller en bas
http://vampire-diaries-fore.forumgratuit.org/forum
Je suis une créature maléfique.
Féminin
Messages : 90
Date d'arrivé : 05/05/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Age: 428 ans (28 ans)
Métier: Photographe
Relations avec les personnages:
avatar
Je suis une créature maléfique.
Smith Jack
MessageSujet: Re: 21 juin, fête au manoir <OUVERT>   Mer 26 Juin 2013 - 11:01

Jack savourait ce moment, cela ne le dérangea pas le moins du monde du fait qu’il se donnait en spectacle en bécotant sa femme au lieu de danser, mais cela n’était pas plus mal comme ça Lisa n’était pas mal à l’aise pour cette danse qu’il lui avait imposé. La musique s’arrêta restant contre c’elle qu’il l’aimait, pourtant quelques choses l’embêtait, le perturbé, le tracassé, du coup il fut comme absent cette odeur sublime, délicieusement juteuse devenait trop présente, toutes ces créatures imprégnés la pièce et animait en lui cette soif de sang ! Du coup plus le temps passait plus la tentation était grande. "Nous devons nous contrôlé, qui c’est peut-être que Nick à préparer des cocktails spécial, nous devons trouver une solution si nous ne voulons pas que cette odeur nous tourne la tête !" Smith était ailleurs il ne fit pas attention lorsqu’il fit un léger pas en arrière et sans le vouloir, il fit trébuché Alex, qui le dévisagea, l’animal était plus fort, Jack répondait sans hésitation à son regard de duel, ses yeux changèrent de couleur prêt à attaquer. "Viens petit Wesen, ose me défier ! Tu me donneras une occasion en or pour faire tuer tout le monde !" Oh, oui jack ne désirait que cela, pourtant l’homme en lui essayait de reprendre le contrôle, Alex était un ami, un confident, en plus ce n’était pas dans le tempérament des deux hommes de réagir ainsi au quart de tour, mais cette tentation pour le vampire était trop grande ! "Pitoyable, heureusement qu’il y avait sa petite Grimm pour l’empêché de faire une erreur monumental s’il m’aurait défié !" Enfaite tant mieux que cette tentions soudaine soit retombé, Smith avait assez d’ennemis et de problème comme cela, d’ailleurs heureusement qu’il avait encore des amis comme Alex pour l’aider à surmonter certaine attaque contre sa famille ! Finalement Nick était venu vers eux, il voulait sans doute discuté avec sa cousine, à près tout cela faisait un moment qu’ils s’étaient pas vu, acceptant de mauvaise grâce la coupe qu’il lui servit, cachant la grimace qu’il réprimander, non seulement il devenait complétement fou par l’appel du sang du à l’odeur de tout ce monde, mais en plus il devait s’empoisonné en buvant cette horreur et dégoutant breuvage humain, portant la coupe à son nez, s’obligeant à boire, même s’il n’avait qu’une envie tout recraché ! Mais quel surprise qu’après la premier gorgée pouf plus de tentation, comme si ce breuvage lui avait coupé complétement son instinct de chasseur où plus général lui donné plus faim, alors pour Lisa, pour le marché qu’ils avaient passé il but le reste d’une traite, faisant la grimace, non vraiment c’était du poison ! "Arrête de te plaindre ! Agit comme un homme, voyons regard comme Lisa fait des efforts pour nous, tu pourrais vraiment en faire autant ne serait-ce pour lui prouver notre amour !"